Ceedtagol jaaynooɓe : «Fooyre» souffle ses 100 bougies !

1
448

«Fooyre Bamtaare » (traduisez Lumière du progrès)  a bouclé le numéro 100. La métaphore colle bien au titre si évocateur où l’éclairage par les mots illumine les pensées et éveille des idées nouvelles dans un contexte où le combat pour la promotion d’une presse en langue nationale relève d’une ambition à la quête de ses moyens. Mais détrompez –vous, le combat n’a fait que se prolonger sous un label médiatique plus moderne. 

«Fooyre Bamtaare » (traduisez Lumière du progrès)  a bouclé le numéro 100. La métaphore colle bien au titre si évocateur où l’éclairage par les mots illumine les pensées et éveille des idées nouvelles dans un contexte où le combat pour la promotion d’une presse en langue nationale relève d’une ambition à la quête de ses moyens. Mais détrompez –vous, le combat n’a fait que se prolonger sous un label médiatique plus moderne. 

Fooyre n’a fait que ressusciter de sa longue agonie des années où quand écrire était une subversion, exprimer ses idées une offense à un ordre qui a horreur de l’encre qui éveille les consciences. Fooyre a pu renaitre de ses cendres comme le phénix pour utiliser un code linguistique authentiquement peulh, sa vocation et sa raison d’être ! Quelle belle aventure ! Un journal en peulh qui informe un public dans une langue réputée par la richesse de ses classes nominales et parlée partout en Afrique noire et ailleurs dans le monde. Cette chance doit être une fierté nationale dans un pays de diversités culturelles. Fooyre allume chaque mois ses lampes, puisse ce journal respectable et au style raffiné continuer à briller de ses mille feux pour porter haut son message au-delà des frontières culturelles grâce à la révolution numérique. 
Visitez aussi le site de Fooyre pour vous régaler. Courage et persévérance !

Cheikh Tidiane Dia Directeur du quotidien Le Rénovateur

——————

  • Fooyre uddii tonngoode mum 100

Innde Fooyre ndee laatiima tigi kelme jaynotooɗe hakkillaaji, njuumtina miijooji kesi e sahaa ɗo hare ngam compugol jaayɗe e ɗemɗe ngenndiije ɗaɓɓi kaɓirɗe e keɓe. 

Kono ndeeɗoo hare jokki tan ko kareeli goɗɗi ɗii, e mbaydi kesiri. Fooyre alaa ko waɗi so wonaa wuurtinde kareeli kaɓetenooɗi ngam wellitaare miijo e haala. Oon sahaa mo nganndu-ɗaa; haalde miijo mum jaggiranoo ko no warhoore nii. 

Fooyre kadi waawii fiɗɗitaade e wuurtude e ƴellitde ɗemngal Pulaar. Ndaw ko yooɗi !!! Jaaynde e ɗemngal Pulaar, habroore yimɓe, tawi kadi huutorii ko ɗemmngal galɗirngal keewal pelle inɗe, ɗemngal kaaleteengal e denndaangal jookli Afrik. 

Ooɗoo fartaŋŋe ko faaro ngenndi ndii fof, ngenndi keewal pine. 

Fooyre ina lewlewta lewru kala. Yo Alla wuurnu ndee jaaynde ŋarɗunde, nde lewlewta no ujunere hoodere, nde huutoroo karallaagal kesal ngam taccinde pinal nde roondii ngal, keeri leydi ndii. 

Njillo-ɗee lowre internet Fooyre, mbelto-ɗon. 
Yo Alla semmbin doole.
Sheex Tijjaan Jah

Hooreejo jaaynde
Le Rénovateur

YOWRE 1

  1. njettoor

    ko e mbelamma mawdo njanngu mi winndannde hooreejo jaaynde Rénovateur sabu weltaade ko fooyre bamtaare wadi ko gila hanki tawi nii hannde araani,hare wonaatan seppo e lawbi kono ko nde fooyre bamtaare nde 6uri sabu anndinii ardii6e leydi ndi pulaar heedaani caggal e demngal 6e mbiyata demngal ma66e ko na 6ura duu6i limtilimtindi e murtani jan’de laamu rewaani laawol ngam salaade6e fotndude ngal ma66e e godde keddiide fooyre bamtaare haaba nifata yo wuur fooyre bamtaare haa 6amtoo ful6e fof no ndiidorino

     

                              on njaaraama

Comments are closed.