Ceedtagol jaaynooɓe : Fooyre Ɓamtaare : Demain commence aujourd’hui

0
467

 

Le paradoxe demeure, inexplicable, incompréhensible.

A chaque fois qu’on parle de FOOYRE ƁAMTAARE, on se pose curieusement la question de savoir quel est cet organe? Pourtant ce mensuel existe depuis plusieurs années et fête son centième numéro. Quel chemin parcouru, que de nombreux obstacles et barrières franchis pour devenir un journal incontournable dans le paysage médiatique du pays.

Un continu solide, des belles photos, une présentation agréable, Fooyre Ɓamtaare s’est imposé par la rigueur dans le travail et la persévérance. J’allais dire une certaine obstination et un entêtement de ses animateurs. Pourquoi ce paradoxe ? Simplement étant un journal en langue nationale Pulaar, ayant une certaine spécificité qui ne sied pas à l’hygiène du moment, au sens propre et figuré du mot, il demeure un «inconnu», même pour certaines hautes sphères du pays, alors qu’il crève les yeux par sa régularité d’horloge. Peut-être s’il racolait ou arnaquait comme certains… main enfin. A l’occasion de son 100e n°, nous adressons nos félicitations à l’équipe du journal, à sa rédaction, et à son Rédacteur en Chef infatigable, longiligne, mais toujours debout, malgré les difficultés.

Bon vent à Fooyre Ɓamtaare qui est également membre actif du Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM).

POUR FOOYRE ƁAMTAARE, DEMAIN COMMENCE AUJOURDHUI.

Mamoudou SY,
EVEIL HEBDO
PRESIDENT DU RPM

—————————

Fooyre Ɓamtaare : “Janngo ko hannde fewjetee”
(Hiraande ñaametee ko jamma, kono fewjetee ko ñalawma)

Huunde haawniinde, mettunde faamde. Kala nde innde Fooyre Ɓamtaare ndee sowtaa, ina heewi naamndeede, holi ndee jaaynde ? Tawi noon ndeeɗoo jaaynde, yaltoore lewru kala, jibinaama ko ɓooyi, dañii duuɓi keewɗi, inan yaltina tonngoode mum waɗtunde teemedere. Fooyre taccii ɗoo yolnde juutnde, liɓii pale keewɗe haa laatii hannde jaaynde teskinnde e nder jaayɗe leydi ndii.  Fooyre ko loowdi tekkundi, nate jooɗɗe, e ciŋkal ŋarɗungal. Fooyre yetti tan ko atu mum, e koosgol e golle goomu mum winndooɓe, ɓe nganndu-ɗaa ko ŋatɓe. Mi ɗeɓii wiyde tiiɗɓe koye.

Hol ko tagi ɗum haawnaade ? Tagi ɗum tan, ko Fooyre, ko jaaynde feeñoore e ɗemngal ngenndiwal, jogiinde sifaa keeriiɗo, mo yahdaani e senaare hannde ndee, senaare e mbaydiiji mum kala noon. Ko ɗum tagi nde wonde jaaynde nde “anndaaka”, haa to ɓuri toowde e laamu leydi ndii. Tawi noon, Fooyre ina fuŋŋinii, ina naata e gite yimɓe, Alla e mum duumaade. Ma a taw so nde ɓoƴotono ɓe, walla nde wujjatno won ɓeen, waytaano noon … Kono ɗuum … wonaa ko mayre.

Eɗen njetta Goomu Fooyre Ɓamtaare, haa arti noon e gardiiɗo ɗum oo, gardiiɗo mo tampataa, njool, liiftiiɗo, kono dariiɗo, mo yanataa, caɗeele ɗee fof e heewde.

Yo Alla wuurnu Fooyre Ɓamtaare, tergal coftungal e Dental Jaayɗe Muritani (Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM)).

Maamuudu Sih, Eveil-Hebdo
Hooreejo RP